Grands requins blancs : pourquoi ont-ils fuit l’Afrique du Sud ?

C’était pourtant un point de rendez-vous connu des grands requins blancs. Fasle Bay, situé en Afrique du Sud a pourtant été déserté par ses hôtes habituels.

De très nombreux grands requins blancs pouvaient être observés chaque année à False Bay. L’année 2019 représente une grande première pour la race : aucun grand requin blanc n’a été signalé dans la zone.

© Pixabay

Afin de suivre les requins, des marqueurs ont été posés sur certains d’entre eux. Les observations des touristes, ou encore celle des bateaux côtiers sont formelles : aucun grand requin blanc n’a été observé.

Mais quelles raisons ont poussé cette espèce à déserter cette zone ? D’après les scientifiques, deux raisons principales sont à déplorer :

L’Homme est-il coupable ?

C’est le coupable auquel on pense tous en premier : nous-même. C’est l’avis de plusieurs chercheurs qui mettent en exergue les excès de l’Homme : La pollution, la surpêche, les touristes…

© Pixabay

Le grand requin blanc a cependant été observé à moins de cent kilomètres de False Bay, toujours en Afrique du Sud, dans une zone moins « envahie » par les Hommes.

L’orque a une responsabilité également

Pour comprendre, il faut remonter là où les visites des grands requins blancs ont commencé à diminuer : en 2015. Cette date colle avec l’apparition de deux grands orques, connus pour s’attaquer aux requins.

© Pixabay

Ce même effet a été observé en Californie : les requins, au passage d’orques, avaient préférés une autre zone pour revenir la saison suivante.

Un théorie qui semble se confirmer : des requins blancs avaient été retrouvés morts avec le foie manquant. Un indice de taille quand on sait que l’orque apprécie particulièrement cet organe lors de ses repas.

PLUS D'ARTICLES