Groenland : face à la fonte des glaces


Geophysical Research Letters a publié, le 18 mars 2020, une étude qui met en exergue la fonte des glaces au Groenland. Ces résultats ont été obtenus grâces à des mesures satellites.

Depuis vingt ans, les grandes étendues de glace au Groenland et en Antarctique ne cessent de perdre de la masse à un rythme effréné. Cette catastrophe est due aux réchauffements atmosphérique et océanique et a pour conséquences la hausse du niveau des océans.


© Pixabay

Les résultats des chercheurs montrent que durant l’été 2019, particulièrement doux, le Groenland a enregistré une perte de plus de 600 milliards de tonnes de glace. C’est plus du double de la perte moyenne annuelle entre 2002 et 2019. Ce dégel impressionnant, a, selon la NASA, fait augmenter le niveau des eaux de toute la planète de 2,2mm. « Nous savions que l’été dernier a été particulièrement chaud au Groenland mais les chiffres sont énormes » précise Isabella Velicogna, auteure principale de l’étude.

© Pixabay

Ces études, recherches et analyses ne pourraient être possibles avec une telle précision si les satellites n’existaient pas. Si l’on sait, qu’entre 2002 et 2019, 4 500 milliards de tonnes de glace ont fondu, c’est uniquement grâce à des mesures par gravimétrie satellitaire. Ces méthodes abattent un travail colossal avec une grande précision. Depuis 2002, 2 programmes de suivis ont été déployés. Le premier, GRACE, a démarré le 17 mars 2002 et s’est terminé le 12 octobre 2017. Le second, GRACE Follow-on, est en activité depuis le 22 mai 2018.

PLUS D'ARTICLES