Laverne Cox : une femme et une artiste

Advertisements

Du petit garçon issu d’un milieu pauvre à l’actrice et militante populaire d’Hollywood, Laverne Cox est devenue un véritable modèle pour les minorités sexuelles et ethniques. Découvrez le parcours admirable de cette femme afro-américaine.

Révélée par la série à succès Orange is the New Black, Laverne Cox est la première femme transsexuelle à faire la couverture du magasine Time. C’est aussi la première actrice transgenre à être nommée aux Emmy Awards, à être élue « Femme de l’année » par Glamour et à avoir sa statue de cire au musée Madame Tussauds, à San Francisco. Bref, Laverne Cox enchaîne les « premières fois » et est devenue – malgré elle – une icône de la communauté LGBT et la porte-parole d’une cause.

Advertisements

© Instagram @lavernecox

Né en 1972 dans un État du Sud pauvre et conservateur, Laverne Cox est issu de la classe moyenne et est élevé par une mère célibataire. Ce petit garçon d’alors savait déjà qu’il était un artiste… mais surtout une femme. Il prend alors des cours de danse classique malgré les nombreuses brimades qu’il subit, puis déménage à New York pour étudier la comédie. C’est dans cette ville qu’il va faire son coming out, entamer sa transition et entreprendre un processus médical pour devenir femme.

Advertisements

© Dominick D / CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0)

Après sa transition, Laverne Cox enchaîne les petits rôles stéréotypés, mais vit toujours dans la précarité. Tout change lorsque son agent lui parle d’une série méconnue qui se déroule dans une prison pour femmes. Orange is The Black devient rapidement l’une des séries les plus regardées au monde et la popularité de l’actrice explose. Laverne Cox profite alors de sa notoriété grandissante pour militer pour les droits des minorités sexuelles et ethniques et ouvrir la parole pour plus de tolérance. Désormais actrice, productrice et militante, plus rien ne semble l’arrêter !

PLUS D'ARTICLES